LEXIQUE DES TERMES SEXOLOGIQUES

                    Note: les entrées en couleur sont des ajouts qui ne figurent pas dans la version de base telle que présentée ici-bas.

 

Abstinence sexuelle: Retrait ou privation de diverses formes d'activités sexuelles. [Terme apparenté: chasteté]

Abus sexuel: Acte de pouvoir où l'emploi de la force ou de menaces est utilisé pour contraindre une personne qui n'est pas vraiment en mesure d'y consentir soit à cause de son âge, de son état psychologique, de son immaturité ou autres, à avoir une activité sexuelle.

Acmé: Voir orgasme.

Aménorrhée : Absence de menstruation.

Agression sexuelle: Acte de pouvoir où l'emploi de la force ou de menaces est utilisée pour contraindre une personne à avoir des activités sexuelles contre son gré, quelle que soit la nature de ces activités et quel que soit son âge.

Ambisexualité: Coexistence égale, simultanée ou successive et sans préférence, des conduites homosexuelles et hétérosexuelles, avec une fantasmatique d'abord axée sur la situation sexuelle plutôt que sur le sexe du ou de la partenaire.

Androgène: Groupe d'hormones stéroïdiennes, dites hormones sexuelles, responsables entre autres de la spermatogenèse et des caractères sexuels secondaires masculins. Ces hormones sont présentes en petite quantité chez la femme. La testostérone, une des androgènes, serait essentielle autant au désir sexuel masculin que féminin.

Androgynie: Se dit de ce qui relève des deux sexes et qui s'exprime particulièrement dans le rôle sexuel. Le terme androgyne désigne tout individu qui manifeste certaines caractéristiques sexuelles reconnues comme relevant de son sexe en même temps que certaines de l'autre sexe.

Andropause: Période qui recouvre l'ensemble des phénomènes bio-psycho-sociaux et sexuels qui se produisent lors de la diminution de l'activité testiculaire chez l'homme. [Syn : climatère masculin]

Anéjaculation: Dysfonction sexuelle qui consiste en l'absence d'éjaculation alors que la stimulation sexuelle, voulue dans ce but, a été adéquate en durée et en intensité.

Anima: Selon la théorie de Jung, archétype de la femme logé au cœur de l'inconscient de l'homme.

Animus: Selon la théorie de Jung, archétype de l'homme logé au cœur de l'inconscient de la femme.

Anorexie sexuelle: Syndrome de privation, de refus de nourriture ou de préoccupation d'amaigrissement pouvant être associé à un évitement de la sexualisation du corps.

Anorgasmie: Dysfonction sexuelle qui consiste en l'absence d'orgasme alors que la stimulation sexuelle, voulue dans ce but, a été adéquate en durée et en intensité.

Anxiété de performance: Sentiment de peur de l'échec ressenti par une personne centrée sur l'objectif de réussite d'une activité sexuelle.

Aphrodisiaque: Substance qui, ingérée, transformerait l'indifférence sexuelle en un désir pressant. Dans sa définition élargie, tout ce qui pourrait augmenter ou stimuler l'excitation sexuelle ou l'orgasme.

Asphyxiophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle en se coupant d'oxygène soit par compression du thorax, par ligature, par l'utilisation de corde, de sac de plastique, de masque ou de substance chimique.

Attraction sexuelle: Attirance d'une personne pour une autre, fondée sur ce qui est perçu comme sexuel et érotique chez l'autre.

Atypisme sexuel: Éloignement des normes et standards sexuels, tant de ceux du rôle sexuel que des préférences comportementales.

Auto-érotisme: Comportement solitaire comprenant entre autres les fantasmes, les rêveries et la masturbation et visant à ressentir un plaisir sexuel. [Syn : auto-stimulation; termes apparentés: masturbation, onanisme)

Auto-examen sexologique: Observation effectuée par une personne, génitalement à l'aide d'un miroir, de l'ensemble de son corps nu et plus spécifiquement de ses organes génitaux.

Auto-stimulation: Voir auto-érotisme, érotisme.

Aversion sexuelle: Dysfonction sexuelle qui consiste en de fréquents ou persistants évitements de tout ou presque tout contact avec un partenaire sexuel. Peut être généralisée ou sélective, aller du malaise à la répugnance extrême.

Bestialité: Voir zoophilie.

Bisexualité: Coexistence d'une pratique sexuelle indifféremment homosexuelle ou hétérosexuelle, avec la préférence d'une seule orientation sexuelle.

Cantharide : Poudre obtenue à partir d’une variété de mouches espagnoles. Son ingestion provoque une irritation inflammatoire aiguë des voies génito-urinaires en raison de la cantharidine qu’elle contient.

Caractères sexuels: Caractères du corps humain se développant lors de la puberté sous la stimulation des hormones sexuelles. Les caractères sexuels primaires sont directement liés à la reproduction alors que les caractères sexuels secondaires soulignent la différence morphologique des sexes.

Castration: Ablation des testicules qui rend l'homme infertile. Par extension, on parle de "castration chimique" pour signifier l'effet des thérapies anti-androgènes.

Chasteté: Voir abstinence sexuelle.

Circoncision: Ablation totale ou partielle du prépuce qui entoure le gland, pratiquée généralement pour des raisons médicales ou religieuses.

Climatère masculin: Voir andropause.

Climax: Voir orgasme.

Clitoridectomie: Ablation du clitoris. Utilisée comme rite d'initiation dans certaines sociétés. [Syn: excision]

Coït anal: Pratique sexuelle qui implique l'intromission du pénis en érection dans l'anus du ou de la partenaire. [Syn: relation anale; terme apparenté: sodomie]

Coït vaginal: Pratique sexuelle qui implique l'intromission du pénis dans le vagin. [Syn: relation sexuelle avec pénétration, copulation]

Coïtalgie: Douleur génitale provenant de la région abdominale ou vulvaire qui se produit lors de caresses vaginales, de la pénétration vaginale, de l'orgasme ou de l'ensemble de la relation sexuelle.

Coïtarche: Début des relations sexuelles avec pénétration.

Complexe d'Œdipe: Selon la théorie psychanalytique, ensemble structuré des désirs amoureux et sexuels, des sentiments d'hostilité et de jalousie que l'enfant éprouve à l'égard de ses parents ou de leurs substituts, au moment culminant du stade phallique.

Condylome: Tumeur bénigne (aussi appelée crête-de-coq) de la peau ou des muqueuses située dans la région génitale ou anale.

Contraception: Moyens réversibles et irréversibles employés par la femme ou l'homme pour empêcher la conception.

Coprophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le contact des excréments humains.

Copulation: Voir coït vaginal.

Cunnilingus: Stimulation orale du clitoris (s'écrit aussi cunnilinctus).

Défloration: Rupture de l'hymen, généralement lors du premier coït vaginal. [Syn: dépucelage)

Dépucelage: Voir défloration.

Désir sexuel: Tendance de la personne à interagir érotiquement avec un autre sujet connu ou imaginé et ce, en vue d'une satisfaction sexuelle. Énergie psychobiologique qui précède et accompagne l'excitation. Phase de la réponse sexuelle. [Syn: intérêt sexuel]. Voir aussi libido

Désir sexuel hypoactif: Voir inhibition du désir sexuel.

Développement psychosexuel: Ensemble des composantes biopsycho-sociales et sexuelles propres à l'être humain dans le processus d'évolution de son identité sexuelle. [Terme apparenté: ontogenèse sexuelle]

Déviance: Voir paraphilie.

Déviation: Voir paraphilie.

Différenciation sexuelle: Processus par lequel les garçons et les filles, les hommes et les femmes acquièrent leur autonomie propre, à savoir une identité sexuelle (masculinitude et féminitude), un rôle sexuel (masculinité et féminité) et un désir sexuel pour l'autre.

Difficulté érectile: Dysfonction sexuelle qui consiste en une incapacité, fréquente et persistante, à atteindre ou à maintenir une érection jusqu'à la fin d'une activité sexuelle. [Syn: impuissance]

Difficulté sexuelle: Voir dysfonction sexuelle.

Dimorphisme sexuel: Existence de deux formes différentes d'une même réalité avec des zones de recoupement et de d'une forme sur l'autre. Le dimorphisme est recouvrement sexuel lorsque les deux formes sont la masculinité et la féminité.

Dysfonction sexuelle: Difficulté ou trouble psychosexuel se rapportant au cycle de la réponse sexuelle et pouvant entraîner, chez la personne, une détresse importante ou une difficulté relationnelle. [Syn: difficulté sexuelle, trouble sexuel, problème sexuel, sexose]

Dyspareunie: Dysfonction sexuelle qui consiste en une douleur génitale, répétée et persistante, survenant généralement durant le coït, mais aussi avant ou après. Peut se présenter chez les hommes et chez les femmes.

Dysphorie de genre: Voir dysphorie sexuelle, transsexualisme.

Dysphorie sexuelle: Malaise et anxiété d'appartenir à son sexe biologique. [Syn: dysphorie de genre, transsexualisme]

Éducation à la sexualité: Voir éducation sexuelle.

Éducation sexuelle: Processus explicite ou implicite visant, d'une part, le développement intégral de soi en tant qu'être sexué en relation et, d'autre part, l'apprentissage progressif de la sexualité humaine et de sa propre sexualité. Comprend toutes les actions directes ou indirectes, intentionnelles ou non, formelles ou informelles utilisées à ces fins. [Syn: éducation à la sexualité]

Éjaculation: Expulsion du sperme par l'urètre, par jets et d'une façon antégrade. L'éjaculation peut aussi être nocturne (pendant le sommeil), rétrograde/sèche (expulsion dans la vessie plutôt que vers l'extérieur) ou baveuse/suintante (sous forme de suintement, sans jets, ni contractions musculaires). Sont considérées comme des troubles sexuels, l'éjaculation précoce/prématurée/rapide (involontaire, avant que l'individu p qui tarde à venir) et ne le souhaite), l'éjaculation retardée (qui tarde à venir), l'absence d'éjaculation (qui ne se produit pas malgré un stimulation adéquate). Considéré à tort comme synonyme d'orgasme. Terme également utilisé chez la femme dans le cas de l'expulsion d'un liquide incolore en provenance de l'urètre, lors de la stimulation du Point G.

Érection: Mécanisme décrivant un organe lorsqu'il s'engorge de sang et devient dur et droit. Le pénis, le clitoris et les mamelons renferment des organes érectiles. (Syn: tumescence]

Érogène: Ce qui est susceptible d'apporter la satisfaction du désir et du plaisir sexuels.  

Érotisme: Ce qui a trait à la recherche et à la satisfaction du désir et du plaisir sexuels. 

Érotomanie: Recherche obsessionnelle caractérisée par des préoccupations d'ordre érotique.

Érotophilie: Réactions affectives positives exagérées (ex. amour) à l'égard des sensations et des expériences érotiques. Érotophobie: Réactions affectives négatives exagérées (ex. peur, dégoût) à l'égard des sensations et des expériences érotiques.

Éthique sexologique professionnelle: Droits et devoirs moraux et juridiques qu'implique l'exercice de la profession de sexologue et qui sont définis et contenus dans le code de déontologie.

Eulagnie: Néologisme désignant le sentiment de plénitude et de plus-être lié à l'orgasme génital.

Excision: Voir clitoridectomie.

Excitation sexuelle: Phase de la réponse sexuelle qui survient à la suite de stimuli physiques ou psychologiques et dont les principales manifestations sont l'érection et la lubrification vaginale.

Exercice de la sexologie: Voir intervention sexologique.

Exhibitionnisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par l'exposition de ses organes génitaux devant des étrangers qui ne s'y attendent pas.

Fantasme sexuel: Imagerie mentale qui provoque généralement de l'excitation sexuelle ou qui l'accompagne. Peut s'écrire aussi phantasme.

Fellation: Stimulation orale du pénis.

Féminité: Ensemble d'attributs généralement associés à la femme. (Syn: rôle sexuel féminin]

Féminitude: Ce qui caractérise l'identité sexuelle de la femme. Concept plus englobant que le rôle, la féminitude implique le sentiment d'appartenance au sexe féminin.

Fétiche sexuel: Objet inanimé auquel on attribue un pouvoir érogène. Le fétiche est requis, fortement préféré ou imaginé pour obtenir une excitation sexuelle.

Fétichisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par l'utilisation d'un ou de plusieurs objets inanimés (ex. des sous-vêtements féminins).

Fréquence sexuelle: Terme généralement utilisé pour désigner le nombre d'activités sexuelles (fantasmes, désirs, auto-stimulations, relations sexuelles) ayant lieu dans un laps de temps déterminé.

Frigidité: Dysfonction sexuelle qui cumule les problèmes relatifs aux phases du désir sexuel, de l'excitation et de l'orgasme. Terme populaire utilisé à tort pour désigner le manque de désir sexuel chez une femme.

Frotteurisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le fait de toucher et de se frotter contre des personnes qui ne s'y attendent pas ou non-consentantes.

Génitalité: Qui concerne les organes de la reproduction et du plaisir sexuel ainsi que les activités qui y sont associées.

Genralité: Appartenance à un sexe. [Termes apparentés: sexalité, sexuation]

Genre: Sexe d'une personne, masculin ou féminin. Concept d'origine américaine que l'on retrouve rarement chez les auteurs francophones. Les auteurs américains parlent plutôt d'identité de genre que d'identité sexuelle, car l'expression anglaise "sex" fait référence à l'activité sexuelle.

Harcèlement sexuel: Conduite qui se manifeste soit par des paroles, des actes ou des gestes répétés à connotation sexuelle envers une personne non consentante, ayant pour effet de porter atteinte à sa dignité ou à son intégrité physique ou psychologique. Peut inclure des menaces de représailles ou des promesses de récompense.

Hermaphrodisme: État de la personne qui présente simultanément des caractères sexuels primaires et secondaires, féminins et masculins.

Hétérophobie: Peur exagérée de l'hétérosexualité comprenant une répulsion à l'égard des fantasmes, des désirs et des conduites hétérosexuelles et pouvant se traduire également par des attitudes négatives, voire discriminatoires, envers les individus d'orientation hétérosexuelle.

Hétérosexualité: Orientation sexuelle caractérisée par des fantasmes, des désirs et des conduites majoritairement dirigées vers des personnes de l'autre sexe.

Homophobie: Peur exagérée de l'homosexualité comprenant une répulsion à l'égard des fantasmes, des désirs et des conduites homosexuelles et pouvant se traduire également par des attitudes négatives, voire discriminatoires, envers les individus d'orientation homosexuelle.

Homosexualité: Orientation sexuelle caractérisée par des fantasmes, des désirs et des conduites majoritairement dirigées vers des personnes du même sexe que soi.

Hypogonadisme: État de la personne chez qui les gonades ont une sécrétion interne insuffisante attribuable à une altération des ovaires ou des testicules ou à une insuffisance hypophysaire.

Identité de genre: Voir identité sexuelle.

Identité sexuelle: Sentiment profond d'individuation, de différenciation et d'appartenance à l'un ou à l'autre sexe qui s'élabore progressivement au cours du développement psychosexuel d'une personne. (Syn: identité de genre]

Image corporelle: Représentation psychique et symbolique du corps et de ses parties. Elle est un des principaux ingrédients de l'identité d'une personne.

Imaginaire érotique: Ensemble d'images ou d'impressions intra-subjectives suscitant l'excitation sexuelle. Faculté de provoquer l'excitation sexuelle par la création de fantasmes.

Impudeur: Voir indécence.

Impuissance: Voir difficulté érectile.

Inceste: Rapport sexuel qui implique des personnes ayant des liens de parenté biologique ou de responsabilité familiale. Ajout : Au sens du code criminel canadien : "Commet un inceste quiconque, sachant qu'une autre personne est par les liens du sang, son père ou sa mère, son enfant, son frère, sa soeur, son grand-père, sa grand-mère, son petit-fils ou sa petite-fille, selon le cas, à des rapports sexuels avec cette personne." . Cette définition inclut aussi les demi-frères et demi-soeurs mais exclut tout autre type de liens par alliance ou par adoption.

Indécence: Qui blesse la pudeur commune. [Syn: impudeur]

Infibulation: Pratique consistant à fermer le vagin ou le prépuce par des anneaux ou des fils végétaux ou métalliques, en ne laissant qu'une petite ouverture, de manière à empêcher le coït.

Information sexuelle: Communication de connaissances se rapportant à la sexualité.

Inhibition du désir sexuel: Dysfonction sexuelle qui consiste en une déficience fréquente et persistante du désir sexuel. [Syn: désir sexuel hypoactif)

Intérêt sexuel: Voir désir sexuel.

Intervention sexologique: Ensemble de moyens mis en œuvre dans le but de soutenir, modifier ou stimuler l'émergence d'un changement souhaité ou souhaitable, dans une perspective d'éducation à la sexualité, de thérapie sexuelle ou de recherche-intervention se rapportant aux phénomènes sexuels. [Syn: exercice de la sexologie]

Libido: Terme souvent utilisé pour désigner la force ou l'énergie sexuelle.

Lubrification vaginale: Transsudation plasmique vaginale qui se produit au moment de la phase d'excitation sexuelle.

MTS (maladie transmissible sexuellement): Grande famille d'affections pouvant se transmettre lors d'une relation sexuelle, entre autres le sida, la syphilis, la gonorrhée., la chlamydia, les condylomes acuminés, les morpions. [Syn: maladie sexuellement transmissible M.S.T., maladie vénérienne)

Maladie sexuellement transmissible (M.S.T.): Voir MTS.

Maladie vénérienne: Voir MTS.

Masculinité: Ensemble d'attributs généralement associés à l'homme. [Syn: rôle sexuel masculin)

Masculinitude: Ce qui caractérise l'identité sexuelle de l'homme. Concept plus englobant que le rôle, la masculinitude implique le sentiment d'appartenance au sexe masculin.

Masochisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par des activités réelles et non simulées causant pour soi-même de la souffrance physique ou psychologique (ex: être humilié, battu, attaché, etc.).

Masturbation: Stimulation généralement manuelle des organes génitaux en vue d'obtenir une satisfaction sexuelle. Peut s'accompagner de fantasmes, de rêveries érotiques et de la stimulation d'autres zones érogènes. [Syn: auto-stimulation, onanisme] Voir auto-érotisme. Terme également utilisé pour désigner cette pratique lorsqu'elle implique un ou une partenaire.

Ménarche : Première menstruation.

Ménopause: Spécifiquement chez la femme, arrêt définitif des menstruations depuis un an. On emploie souvent ce terme pour désigner aussi l'ensemble des phénomènes bio-psychosociaux et sexuels couvrant la grande période de la pré-ménopause, de la ménopause et de la post-ménopause.

Menstruation: Élimination périodique de sang, de tissus utérins et de matériaux destinés à l'ovule non-fécondé, causée par une diminution soudaine des taux d'œstrogènes et de progestérone. [Syn: règles]

Mysophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le contact des ordures.

Nécrophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le contact des cadavres.

Normalité sexuelle: Ensemble des comportements sexuels qui sont conformes à une norme. La norme peut être établie en fonction de critères biologiques, psychologiques, sociaux, moraux, religieux, légaux, statistiques ou autres.

Nymphomanie: Paraphilie féminine qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche incessante du plaisir sexuel.

Obscénité: Terme légal s'appliquant à du matériel grossier, dégoûtant, lubrique, violent ou choquant selon les critères de décence définis juridiquement.

Œstrogène: Groupe d'hormones dites hormones sexuelles, responsables entre autres du développement des caractéristiques sexuelles secondaires féminins. Présentes en petite quantité chez l'homme, elles contribuent à la maturation des spermatozoïdes.

Ondinisme (Urolagnie) : Préférence pour une excitation sexuelle dépendant de la vue ou du contact avec l’urine ou de son éjection corporelle. Voir urophilie

Onanisme: Voir auto-érotisme, masturbation.

Ontogenèse sexuelle: Vision intégrée des différentes dimensions de la sexualité, dans leurs mouvements de genèse et de développement de l'individu. [Terme apparenté: développement psychosexuel]

Orgasme: Phase de la réponse sexuelle qui correspond au point de jonction entre le paroxysme des tensions sexuelles et le début de leur relâchement. Implique un degré de satisfaction variable au niveau psychologique, émotif et physique. À tort, confondu avec l'éjaculation. [Syn: climax, acmé]

Orientation sexuelle: Orientation des fantasmes, des désirs et des conduites sexuelles vers une autre personne qui peut être d'un sexe identique au sien (orientation homosexuelle) ou différent du sien (orientation hétérosexuelle). L'orientation peut aussi avoir trait aux deux sexes (orientation ambisexuelle, bisexuelle).

Orogénitalité: Pratique sexuelle qui consiste en la stimulation buccale des organes génitaux du ou de la partenaire. Peut s'effectuer simultanément (appellation populaire "le 69"). [Syn: pratique orale, sexualité orale-génitale]

Paraphilie: Variations de l'activité sexuelle caractérisées par des pulsions, fantasmes et comportements sexuels marqués et persistants, impliquant des objets ou des situations inapproprié et pouvant abuser, chez la personne, de la détresse et de la difficulté à fonctionner dans différents secteurs importants de la vie. [Syn: perversion, déviation, déviance]

Pédérastie: Terme désuet désignant un rapport sexuel entre un homme et un garçon prépubère. Par extension, homosexualité masculine.

Pédophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par des activités sexuelles avec un enfant ou un préadolescent de l'un ou l'autre sexe. Selon le code criminel, la personne pédophile est âgée de 16 ans et plus et elle a au moins 5 ans de plus que l'enfant ou le préadolescent (13 ans ou moins) avec qui se produit l'activité sexuelle.

Période du plateau: Phase de la réponse sexuelle, caractérisée par l'accentuation des phénomènes de l'excitation sexuelle. Précède de peu la phase de l'orgasme.

Période réfractaire paradoxale: Phénomène spécifique à l'homme du 3e âge, qui est occasionnel et qui consiste en une perte de l'érection pendant la phase d'excitation et ce, sans motifs précis.

Période réfractaire: Période de temps qui suit l'éjaculation et durant laquelle le pénis ne répond pas, ou très peu, à l'excitation sexuelle.

Perversion: Voir paraphilie.

Petting: Pratique consistant en caresses sexuelles sur l'ensemble du corps, mais excluant le coït. [Terme apparente: préliminaires)

Phylogenèse sexuelle: Processus de développement de la sexualité chez les différentes espèces.

Planification des naissances: Démarche par laquelle l'individu ou le couple décide d'avoir des enfants ou non, de leur nombre, du moment et des circonstances de leur venue ainsi que des méthodes contraceptives de son choix.

Point G: Zone érogène dont la structure anatomique est encore mal définie et qui serait logée, chez la femme, dans la paroi antéro-supérieure du vagin. Chez l'homme, une zone semblable serait située dans la région prostatique.

Pornographie: Toute production (écrit, dessin, peinture, photographie, film, spectacle) qui vise à provoquer l'excitation sexuelle et qui est considérée comme blessante ou dégradante pour la dignité de la personne, en raison de la présence explicite ou implicite d'éléments de contrainte, de violence physique ou psychologique, de mépris ou de déséquilibre de pouvoir.

Pratique orale: Voir orogénitalité.

Préliminaires: Voir petting.

Prévention sexuelle: Ensemble des actions visant à promouvoir la santé sexuelle dans une population donnée.

Priapisme: Condition pathologique des corps caverneux qui se manifeste par une érection prolongée et généralement douloureuse du pénis. Cette condition se maintient malgré l'absence d'excitation sexuelle et nécessite une intervention médicale rapide.

Problème sexuel: Voir dysfonction sexuelle.

Promiscuité sexuelle: Terme désignant le fait d'avoir des activités sexuelles avec plusieurs partenaires différents, simultanément ou successivement.

Prostitution: Pratique consistant à offrir et à vendre des faveurs sexuelles. [Terme apparenté: proxénétisme)

Proxénétisme: Voir prostitution.

Puberté: Étape de changements physiques marquant le début de l'adolescence et caractérisée par la maturation de l'appareil reproducteur et l'apparition des caractères sexuels secondaires. On y retrouve aussi une forte croissance physique et des réactions émotionnelles intenses.

Rapport sexuel: Voir relation sexuelle.

Règles: Voir menstruation.

Relation anale: Voir coït anal.

Relation sexuelle: Rapprochement sexuel pouvant inclure des caresses tactiles ou orales sur le corps et les organes génitaux et un coït vaginal ou anal. [Syn: rapport sexuel]

Relation sexuelle avec pénétration: Voir coït vaginal.

Réponse sexuelle: Ensemble de réactions psychophysiologiques et sexuelles, regroupées en phases distinctes. Selon les auteurs, peut inclure - en tout ou en partie - les phases du désir, d'excitation, du plateau, de l'orgasme, de résolution et de satisfaction.

Répression sexuelle: Conduites, attitudes, lois ou règlements ayant pour effet de réduire, de freiner ou d'empêcher l'expression de la sexualité.

Résolution: Phase terminale de la réponse sexuelle caractérisée par un retour à l'état normal des organes et des fonctions modifiés au cours de l'activité sexuelle. La période réfractaire en fait partie.

Rôle de genre: Voir rôle sexuel.

Rôle sexuel: Expression publique de l'identité sexuelle qui se manifeste par un ensemble d'attitudes et de conduites qu'une culture considère appropriées pour un homme ou une femme. [Syn: rôle de genre]

Rôle sexuel féminin: Voir féminité.

Rôle sexuel masculin: Voir masculinité.

Sadisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par des activités réelles et non simulées causant de la souffrance physique ou psychologique à autrui (ex: humilier, battre, attacher, etc.).

Sadomasochisme: Paraphilie qui combine les activités de sadisme et de masochisme chez le même individu. Désigne aussi la relation entre deux individus qui partagent des activités de sadisme et de masochisme.

Santé sexuelle: Intégration des aspects somatiques, affectifs, intellectuels et sociaux de l'être sexué, réalisée selon des réalités épanouissantes qui valorisent la personnalité, la communication et l'amour. (Organisation Mondiale de la Santé,1975)

Satisfaction érotique: Voir satisfaction sexuelle.

Satisfaction sexuelle: État psychoaffectif et phase de la réponse sexuelle qui se traduit par un sentiment de bien-être intérieur plus ou moins profond, de durée variable et qui dépend d'un ensemble complexe de facteurs. [Terme apparenté: satisfaction érotique]

Séduction sexuelle: Ensemble de conduites, verbales et non-verbales, visant à créer chez une autre personne, un intérêt sexuel, voire une interaction sexuelle.

Sexalité: Voir genralité.

Sexisme: Processus discriminatoire par lequel on associe des caractéristiques personnelles et des rôles sociaux spécifiques, de façon arbitraire, rigide, restrictive et répétée, à l'endroit d'un sexe et non de l'autre.

Sexologie: Champ d'étude interdisciplinaire qui se rapporte aux phénomènes de la différenciation sexuelle et de la fonction érotique et qui s'articule autour de quatre axes de développement: bio-sexologique, psycho-sexologique, socio-sexologique et sexologie appliquée.

Sexose: Voir dysfonction sexuelle.

Sexothérapie: Voir thérapie sexuelle.

Sexualité: Phénomène humain complexe conjuguant les aspects biologique, psychologique, érotique, moral et culturel qui font que chacun se perçoit, agit et vit comme homme ou femme. Englobe donc l'identité sexuelle ainsi que les activités sexuelles et érotiques. Potentiel humain à développer, présent de la naissance à la mort.

Sexualité orale-génitale: Voir orogénitalité.

Sexuation: Voir genralité.

Sexué - sexuel - érotique: Composantes interreliées de la sexualité humaine. Le sexué renvoie à la division de l'espèce humaine en deux genres, le féminin et le masculin, le sexuel à la spécificité de l'un et l'autre sexe et l'érotique à la recherche et à la satisfaction du désir et du plaisir sexuels.

Sodomie: Voir coït anal.

Stéréotype sexuel: Opinion, comportement ou cliché, rigide ou exagéré, liés à une perception des rôles sexuels.

Thérapie sexologique: Voir thérapie sexuelle.

Thérapie sexuelle: Partie de la sexologie appliquée comprenant des entrevues structurées, contractuelles et confidentielles qui ont lieu entre un-e professionnel-le dûment formé-e et un client (personne, couple, famille) et qui ont pour but d'aider ce client à résoudre ses difficultés touchant un ou plusieurs aspects du phénomène sexuel. [Syn: sexothérapie, thérapie sexologique]

Transsexualisme: Trouble hétérogène dans lequel on retrouve des sentiments marqués et persistants d'appartenance à l'autre sexe, d'inconfort ou d'inadéquation quant à son propre sexe anatomique ainsi qu'un souhait permanent d'être débarrassé-e de ses organes génitaux et de vivre comme un individu de l'autre sexe. [Syn: trouble de l'identité sexuelle, dysphorie sexuelle, dysphorie de genre)

Travestisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le fait de se vêtir de vêtements féminins. À différencier des troubles d'identité sexuelle.

Tribadisme: Pratique sexuelle où une femme est étendue sur une autre femme, et où leur clitoris est stimulé par leurs mouvements rythmiques l'une contre l'autre.

Trouble de l'identité sexuelle: Voir transsexualisme.

Trouble sexuel: Voir dysfonction sexuelle.

Tumescence: Voir érection.

Urophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par le contact de l'urine.

Vaginisme: Dysfonction sexuelle qui consiste en des contractures des muscles vaginaux lors de la tentative réelle ou imaginée de l'introduction d'un organe ou d'un objet à l'intérieur du vagin.

Viol: Acte de pouvoir qui soumet une personne à la volonté d'une autre par le biais d'une activité sexuelle, plus spécifiquement par la relation sexuelle avec pénétration.

Voyeurisme: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par l'observation de personnes qui ne s'y attendent pas et qui sont nues, en train de se dévêtir ou en train d'avoir des activités sexuelles.

Zones érogènes: Parties du corps qui sont particulièrement sensibles à la stimulation et qui génèrent un plaisir sexuel.

Zoophilie: Paraphilie qui consiste en pulsions, fantasmes et comportements marqués et persistants impliquant la recherche et l'obtention d'une excitation sexuelle par l'utilisation d'animaux pour des activités sexuelles. [Syn: bestialité)

 

Pourquoi un lexique des termes sexologiques?

La jeunesse du champ d'étude de la sexologie, sa démarche interdisciplinaire, ses emprunts fréquents aux différentes disciplines de même que l'émergence de nouvelles approches dans la compréhension de la sexualité humaine sont quelques-uns des facteurs susceptibles d'expliquer le manque de constance et de cohésion dans l'usage des différents termes sexologiques utilisés dans les publications et les enseignements en sexologie.

La création d'un lexique des termes sexologiques s'inscrit donc dans cet effort des enseignant-e-s du département de mieux circonscrire le champ d'étude de la sexologie. L'élaboration du lexique veut de plus favoriser une certaine harmonie entre les différents enseignements tout en facilitant, par leur consultation, l'intégration des chargés de cours à la vie départementale.

La fonction du lexique est double. Pour les enseignant-e-s et les étudiant-e-s, il peut servir de support à l'enseignement-apprentissage. Il se veut aussi un outil alimentant les réflexions et les discussions qui seront génératrices, nous l'espérons, de nouvelles avenues en sexologie. Idéalement, le lexique et ses éditions futures devraient témoigner de l'évolution de la pensée sexologique uqamienne.

Ce lexique fournit aux enseignant-e-s et aux étudiant-e-s un aperçu de la terminologie sexologique actuelle. D'une part, il permet aux professeur-e-s comme aux chargé-e-s de cours de proposer dans leurs enseignements un cadre conceptuel commun. D'autre part, il sert aux étudiant-e-s à s'initier au vocabulaire sexologique, alors qu'ils pourront l'utiliser dans la poursuite de leurs études et dans l'exercice futur de leur profession.

Comme outil de réflexion et de discussion

La réalisation du lexique nous a amenés à rechercher des consensus chez les enseignants par rapport à la définition de termes utilisés en sexologie. Ce travail de consultation auprès des principaux acteurs de la sexologie universitaire aura été, nous l'espérons, une amorce pour opérationaliser le caractère d'interdisciplinarité considéré par plusieurs comme un trait distinctif de la sexologie.

Loin de vouloir figer définitivement la pensée sexologique contemporaine dans un langage uniformisé et rigide, nous souhaitons plutôt que ce document soit perçu comme un catalyseur. Un sens de la critique constructive et du dépassement devrait se retrouver chez ceux qui l'utilisent. Il gagnera de plus à être complété, nuancé et enrichi par la spécificité des diverses approches qui nourrissent le champ d'étude sexologique.

Comment a-t-il vu le jour ?

Le projet d'élaboration du lexique sexologique a été initié au printemps 1995 par des membres du comité de liaison local en sexologie. Deux chargées de cours et deux professeurs se sont ensuite impliqués de manière soutenue dans sa réalisation.

La toute première ébauche du lexique qui contenait une soixantaine de termes a été bonifiée pour en compter finalement 145. Les termes choisis sont ceux qui nous semblaient être utilisés par une majorité d'enseignant-e-s et d'étudiant-e-s de sexologie. Le document ne prétend donc pas être exhaustif.

Pour chacun des termes retenus, nous avons proposé une définition qui s'inspirait de volumes abordant le phénomène sexuel, de glossaires déjà existants, d'encyclopédies, de documents gouvernementaux. Nous avons délibérément opté pour des définitions les plus larges possibles. Toutes ces définitions ont été remaniées avant d'être soumises à la consultation du personnel enseignant. Une forte proportion (58%) des professeurs et des chargés de cours y ont participé. Ils ont indiqué leur assentiment par rapport à chacune des définitions proposées et ont suggéré des modifications aux définitions avec lesquelles ils n'étaient pas d'accord.

Tous les termes qui figurent présentement au lexique ont obtenu un degré de consensus minimal de 51 %. En fait, 131 de ces 145 termes recevaient un accord très franc (accord de 70 à 90% des répondants) tandis que seulement 11 termes présentaient un faible consensus (accord de 51 à 60 % des répondants). Au total, seulement trois termes ont été éliminés parce qu'ils ne recueillaient qu'un degré de consensus inférieur à 51 %. De plus, la version actuelle du lexique a tenu compte des commentaires recueillis en incluant des modifications mineures aux définitions présentées.

Qui y a contribué ?

L'élaboration de cette première version du lexique des termes sexologiques a été encouragée et subventionnée par le comité institutionnel d'intégration de l'UQÀM sans qui le projet n'aurait pas vu le jour. Nous aimerions remercier les enseignant-e-s qui ont participé en grand nombre en formulant généreusement leur point de vue et leurs commentaires. Merci également à Guylaine Mireault, secrétaire du département de sexologie, pour sa contribution à l'envoi des questionnaires et à la mise en page du document. Finalement, nous sommes reconnaissants à Madame Denise Badeau, directrice du département de sexologie, qui a accepté que soit financée l'impression des documents destinés aux étudiant-e-s nouvellement inscrit-e-s au programme de baccalauréat en sexologie.

 

Mise à jour : 24 août, 2007