Masculin
25-29

Bonjour, j'ai 24 ans et j'ai l'herpès depuis 1 ans. Je n'ai eu aucune relation sexuelle depuis. J'ai une tonne de questions, mais je ne trouve pas toutes les réponses, j'espère que vous pourrez m'aider. J'ai l'herpès de type 1 et 2 à la bouche et aux génitaux. Voici mes questions :
est-ce qu'on peut transmettre l'herpès en embrassant quelqu'un si on a pas de symptôme?
même si l'herpès ne se guérit pas, y a-t-il des traitements expérimentaux?
est-ce qu'une fille qui fait des infections vaginales souvent est plus à risque de contracter l'herpès?
Comment puis-je soulager les douleurs physiques?
Comment l'annoncer?
Comment regagner l'estime de soi?
Comment prévenir la transmission si un condom ne protège pas à 100% (surtout pour moi puisque je l'ai sur la peau autour du pénis, donc un condom de couvre pas la région infecté)
je vous suis très reconnaissant, merci beaucoup.

 

Bonjour,

Tout d’abord, il important de préciser qu’il n’est pas possible d’avoir les deux types d’herpès au niveau des organes génitaux. L’herpès de type 1 peut se trouver au niveau de la bouche et/ou des organes génitaux. L’herpès de type 2 ne se trouve qu’au niveau des organes génitaux. Par conséquent, votre herpès de type 1 serait au niveau de la bouche et votre herpès de type 2 dans la zone génitale.

Pour répondre à votre première question, oui il est possible de transmettre l’herpès de type 1 en embrassant quelqu’un même en ayant aucun symptôme. Vous êtes même plus contagieux avant l’apparition des premières lésions. À ce moment, le virus se transmet grâce à des excrétions asymptomatiques.

Pour ce qui est des traitements, il n’y en a pas qui peuvent guérir à tout jamais l’herpès. Toutefois, si vous avez plus de six crises d’herpès par année et que les symptômes sont graves, il y a un traitement qui peut diminuer le nombre et l’intensité des crises. De plus, grâce au traitement, les excrétions asymptomatiques sont diminuées. Ce traitement se donne sous forme de comprimé à prendre tous les jours. Vous pouvez en parler avec votre médecin pour voir ce qu’il peut faire pour soulager vos symptômes.

Une femme qui fait des vaginites à répétition est plus à risque de contracter l’herpès. De plus, il est important de savoir que dans les couples où un de deux partenaires a l’herpès, le taux de transmission est de 12 à 14 % même en ayant eu une éducation minutieuse pour prévenir la transmission. S’il n’y a aucune éducation, le temps moyen de la transmission au ou à la partenaire non infecté(é) est en moyenne de 3 mois. C’est pourquoi il serait important de consulter un professionnel de la santé qui pourra expliquer à vous et votre partenaire quelles sont les précautions exactes pour diminuer les chances de transmission.

Pour ce qui est de l’annonce à votre partenaire, il n’y a pas de solution miracle. Il serait préférable de lui en parler avant d’avoir des relations sexuelles, car sinon il ou elle pourrait se sentir trahi(e). De plus, vous pourriez lui proposer d’aller consulter un ou une professionnel(le) de la santé ensemble pour que vous puissiez voir les techniques à utiliser pour diminuer le risque de transmission.

Finalement, il arrive parfois de voir des gens atteints de l’herpès génitale qui ont perdu leur estime de soi. Il est important de vous rappelez que vous êtes une personne en premier lieu, et que l’herpès n’est qu’un des aspects de votre vie. Il ne faut pas que votre infection devienne votre définition de vous-même. Si l’acceptation de votre diagnostique est difficile à accepter pour vous, il serait peut-être bien d’aller consulter un(e) psychologue, infirmière, sexologue ou toute autre professionnel qui pourra vous aider dans cette épreuve. 

 Bonne chance dans vos démarches.

 

Copyright © 2008. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source et ne pas servir à des fins lucratives.

| Recherche par mots clés | Lexique | Soumettre une question | Commenter une réponse | Page d'accueil | Ressources supplémentaires |